AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

 

 Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Auteur Message
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock''n''Roll ? [pv: Clay !]   Ven 15 Mai - 20:42

Son déhanché était parfait, il fallait l'admettre. Et il était terriblement beau. Blond, les yeux azur et les cheveux ondulés. Un gosse de riches. Avec une casquette de flic, et un simple bas d'uniforme. Ah, et aussi une cravate sur son torse nu. Musculature impressionnante. Sourire ultra-bright. Que faisait ce Dieu ici, dans le club le strip-tease le plus craignos de Manhattan ? Crystal reporta son regard embué sur la cravate noire du jeune homme. Ils étaient plusieurs. Quatre. Mais aucun n'était aussi beau et bien bâtit. Aucun ne ressemblait autant à un ange. Un ange enfoui jusqu'au coup dans le péché, cependant. Car, à ce que savait Crystal, les anges n'ont pas pour habitude de se trémousser en se frottant à une barre en métal. Les quatres hommes la regardaient, tout en dansant. Peut-être étaient-ils cinq, finalement. Ou six. C'est dûr à déterminer, quand on voit double. Ils continuaient à la fixer.
- Quoi, j'mmhai quelmmchose sur le... le... visage ? demanda-t-elle, icompréhensiblement, à voix basse.
Il faut dire aussi qu'elle était avachie sur ce qui servait de scène aux Gogo-danseurs en uniformes. La tête posée sur le sol surélevé, Crystal les regardait béatement, les yeux rougis. Dans sa main, trois billets de un dollar. Une bien maigre somme. Les quatres hommes semblaient pourtant s'intéresser particulièrement à elle. Si elle avait trois dollars, elle pouvait aussi bien en avoir cent. Alors, imperceptiblement, Apollon se rapprochait de la jeune fille affalée sur sa piste de danse. Quand Crystal ne vit plus que ses jambes musclées, elle releva lentement la tête. Il se trémoussait toujours, au-dessus d'elle. Et les clients du club hurlaient. Que hurlaient-ils ? Pourquoi la regardaient-ils comme si elle était une attraction de foire ? Et, d'abord, pourquoi ses billets dépassaient à présent du pantalon du danseur ? Enfin, pourquoi la tirait-on en arrière d'une poigne de fer ? Crystal tourna la tête. Elle voyait triple maintenant. Le club tanguait. Qui étaient ces trois garçons, tous pareils ? Des triplets ? Qu'ils étaient beaux. Oh, une lumière. Verte. Puis une bleue. Et... Le noir. Le noir total.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 16 Mai - 10:55

Une soirée californienne à Manhattan ? Pourquoi pas. C'était l'idée de Danny. Ah Danny ! C'était le mec le plus populaire de son ancien lycée. D'un point de vue féminin c'était un Dieu vivant. C'était tout le ocntraire de Clay. Il était châtain, plutôt sociable, moins musclé que le jeune blond et surtout, un peu plus fou. C'était quelqu'un de bien. C'est grâce à Danny qu'il a intégré l'élite. Et qu'il est devenu par la même occasion le Clay Evans. Celui qui passe ses nuits dans les meilleurs bars de Los Angeles, qui a investi la plage comme QG, et qui ramenait des filles presque tous les soirs chez lui. Danny et Clay, les Inséparables, les Grands, les Dieux, prisés, adulés... ils étaient au sommet de leur lycée californien.
Donc l'idée de Danny, c'était de se faire un plan comme en Californie. Il avait pris l'avion pour passer deux jours avec celui qu'il considérait comme son meilleur pote. Même si pour Clay, ce n'était pas forcément réciproque. Faute de plage, donc de party aux bords de la mer, ils se sont rendus en boîte de nuit. Ils s'étaient trouvé quelques filles pour danser, boire et s'amuser un peu. Quoique la partie s'amuser un peu plus n'était pas encore au programme. Danny avait pris le volant de l'Aston Martin DBS noire de Clay. Ils roulaient dans Madison Avenue, Clay en passager et une de leur nouvelle amie à l'arrière. Soudain, la jolie brune se redressa en voyant une enseigne qui clignotait.

- Dites les gars, ça vous dirait de vous arrêter ici ? J'ai envie de voir un peu...

Clay et Danny tournèrent la tête comme un seul homme vers l'endroit qu'elle indiquait. Danny haussa un sourcil pendant que Clay souriait.

- Ecoute, si t'as envie qu'on te prenne pour un gay, vas-y !

Danny tourna un regard interrogateur vers son ami.

- C'est une soirée spéciale...

Il n'avait pas besoin de finir. Le jeune homme brun éclata de rire et se gara sur le trottoir. Clay lui était moins enthousiaste. Il faillit faire demi tour quand Debby, la brunette, s'était précipitée à l'intérieur. Danny avait haussé les épaules et avait suivi, lâchant un "Fait plaisir à la demoiselle."
En soupirant il entra dans le club. Ahem...

- Clay, mate-moi ça.

L'intéressé regarda vers la scène. Du moins, ce qui était censé être une scène. On va employer le mot scène. Donc, sur cette scène était allongée une femme. A demi consciente. Elle avait l'air complètement défoncée.

- C'est quoi ce cirque ?
- Je me demande.

Leur amie Debby elle était déjà en train de hurler à deux mètres de là. Clay se frappa la paume de main contre le front. Dans quoi s'était-il embarqué ? Il fallait dire que c'était assez cocasse comme situation. Le pire fut quand Danny lui empoigna le bras pour l'entraîner vers la scène.

- Viens on va l'aider.

Maudit soit le grand coeur du jeune brun. Pourquoi fallait-il toujours qu'il aide les gens ? A croire que la charité était son maître mot. Tout le contraire de Clay qui pronait l'indépendance et aurait volontiers laissé la femme là-bas. Mais bon, n'écoutant que son courage il se fraya un chemin jusqu'à la scène. De plus près il put enfin détailler le visage de la jeune femme. Elle était complètelent stone, les yeux rougis, mais pourtant, elle conservait un certain charme. Il la prit dans ses bras où elle tomba dans les pommes.

- Eh petit, laisse ma cliente tranquille.
- Fous-mois la paix conard, c'est ma soeur.
- On dirait pas.
- Je t'ai dit de la fermer gros con.

Danny glissa un billet de cent dollars sur la scène. Avec un certain professionalisme, le stri teaseur se pencha pour l'attraper. Clay leva les yeux au ciel. Il pressa son ami de sortir très vite de cet endroit. Il déposa délicatement Crystal sur le siège avant et il s'adossa à sa portière. Dan lui balança un paquet de cigarettes où il en tira une et l'alluma pour se calmer.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 16 Mai - 13:39

Aïe. Sa tête venait de cogner contre quelque chose. Enfin, sa tête avait cogné contre beaucoup de choses, mais c'était la première fois qu'elle s'en rendait compte. Elle... volait ? Waaaa. Non. En fait non. Crystal sentait des bras musclés qui la tenaient fermement. Dommage, elle ne volait pas. Pourquoi ne parvenait-elle pas à ouvrir les yeux ? Elle devait être réveillée maintenant. Tant pis, faisons avec. Crystal sentit soudain un vent tiède, léger, sur son visage. Les cris et les hurlements s'estompèrent. On la posa sur un siège, semblait-il. Sans personne pour la tenir, sa tête retomba mollement sur le côté, et se cogna de nouveau. Ce fut ce choc, bien que faible, qui lui fit prendre conscience complètement. Crystal batit des paupières, lentement. A la vie de la faible lumière du lampadaire juste au-dessus d'elle, la jeune femme ferma automatiquement les yeux. Sa tête lui faisait mal, c'était atroce... Comme si un colosse s'amusait à lui enfoncer une dizaine de pieux en même temps, dans la boîte cranniène. Maintenant, question. Comment était-elle passée du déhanché de l'homme - qui ne lui paraissait plus aussi beau, avec le recul - à l'intérieur de cette voiture ? Elle ne se souvenait de rien. C'était une sensation familière. Elle se rappelait toujours du début des soirées. Puis, c'était le trou noir, et elle se retrouvait dans des endroits... parfois insolites. Bref. Crystal avait peut-être tous les défauts du monde, elle n'était pas curiseuse. Elle se fichait complètement de savoir où elle était et à qui appartenait cette voiture. Par contre, elle détestait se sentir en position d'infériorité quand elle était consciente, et qu'elle pouvait s'en rendre compte. Alors, au prix d'un effort incroyable, Crystal ouvrit les yeux. La lumière l'éblouit encore, mais elle se força à les garder ouverts. Bon Dieu ce qu'elle avait mal à la tête ! Allez Crystal, se retrouver dans la voiture d'un inconnu après une soirée dont tu ne te souviens pas, ça n'est pas la première fois que ça t'arrive ! Elle regarda par la portière ouverte. La rue. Déserte. Devant le club de strip-tease. Bien, il était temps d'y aller. Lentement, Crystal sortit une jambe nue de la voiture. Puis l'autre. Il faisait chaud cette nuit sur Manhattan. Crystal s'était habillé en fonction. Mini-short en jean et simple débardeur blanc. Donc, une fois les deux jambes à l'extérieur, la jeune femme se mit debout péniblement, s'appuyant sur la portière. En équilibre sur ses escarpins blancs, Crystal fit quelques pas. Pas très glorieuse, la démarche chancelante... Lentement, avec beaucoup de précaussions, elle fit le tour de l'Aston Martin noire. Deux jeunes hommes étaient là. L'un d'eux, brun, fumant une cigarette, la fixait sans rien dire. L'autre, blond, fumant aussi, regardait de l'autre côté, appuyé à la portière côté conducteur.

- Hrhm Hrhhm, fit Crystal pour se faire remarquer du deuxième.

Ce fut quand il tourna la tête vers elle qu'elle le reconnut. Les triplets. C'était lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 16 Mai - 16:57

Durant cinq bonnes minutes, Danny et Clay restèrent silencieux. C'était bien la première fois qu'il leur arrivait quelque chose comme ça.

- Liz, lâcha Danny.

Il venait de rompre cinq bonnes minutes de silence pour en créer dix autres. Il venait aussi de nier ce que je viens de dire. Ils leur est déjà arrivé quelque chose de ce genre. Mais ce souvenir là n'était pas forcément réconfortant. C'était même tout le contraire.
>>FLASH BACK<<

C'était une soirée d'août. Il fait chaud en août. Surtout à Los Angeles. Quoique le soir ça se rafraîchit un peu. Ce soir là il y avait une fête sur la plage. Comme toujours, l'élite était au rendez-vous. Clay était allongé sur une serviette de plage et dégustait un cocktail en parlant à sa copine du moment. Une soirée comme toutes les autres. Les flammes éxécutaient leur danse envoûtante, éclairant et réchauffant les lycéens et étudiants qui festoyaient. Une soirée comme toutes les autres ? Oui, jusqu'à ce que les adolescents se mettent à hurler. Clay s'était levé précipitamment, déconseillant sa copine de le suivre. Il voyait quelques personnes qui s'éloignait du feu. Il arriva au centre. Danny, son meilleur pote était accroupi et tenait dans ses bras une jeune femme qui délirait complètement. Ses yeux rougis montraient clairement qu'elle s'étaient défoncée. Personne ne semblait la connaître. Clay s'accroupit près de Danny et lui demanda ce qui s'était passé.

- Je sais pas, cette fille est arrivée, complètement stone et a voulu se jeter dans le feu.

Clay frissona. Se jeter dans le feu ? Il fallait être fou, ou alors complètement malade pour vouloir faire une chose pareille. C'était peut-être le cas de cette jeune femme. Personne ne pensa à appeler les secours. En faitn les secours ils pouvaient largement s'en passer. La jeune femme avait arrêté de délirer et regardait l'océan. Danny était resté près d'elle tout le long.
Tout le long. Pendant plusieurs semaines elle revint le soir à la plage voir Danny. Celui-ci avait réussi à lui faire calmer un peu sur la drogue. Il en était même tombé amoureux. Clay ne la connaissait pas beaucoup. A part qu'elle s'appelait Elisabeth et qu'elle avait vingt-deux ans. Alors que Danny lui en avait tout juste dix-sept.
Cette idylle ne dura pas longtemps. Un matin, la police appela Danny pour lui demander de venir identifier un corps. Il ne comprit que lorsqu'il arriva devant le corps de Liz. Morte d'une overdose. Le dernier numéro composé était celui du jeune homme. Il se fit passer pour de la famille. Il ne connaissait ni les parents de Liz, ni ses amis. l oensait même qu'elle n'en avait pas.

>>FIN DU FLASH BACK<<

Clay regarda Danny qui semblait triste. Puis il se concentra sur une enseigne lumineuse plus loin.

- Hrhm Hrhhm, entendit-il.

Il se retourna vers sa passagère.

- Bonsoir. Vous avez assez récupéré pour nous fournir une phrase qui a un sens ? ironisa-t-il.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 16 Mai - 20:35

Ce ne fut que lorsqu'il tourna la tête vers elle, que Crystal le reconnut. Les triplets. C'était lui. Elle voyait normalement maintenant. Comme si le trajet dans les bras du garçon l'avait désintoxiquée. D'ailleurs, lequel l'avait portée ? Non, cette question n'avait vraiment aucun intérêt.

- Bonsoir. Vous avez assez récupéré pour nous fournir une phrase qui ait un sens ? demanda-t-il, ironique.
- Je pense que ça dépend de ce que vous appelez avoir "assez récupéré", répondit Crystal calmement.

Assez récupéré. Avait-elle assez récupéré ? Oui, sans aucun doute. Quelques minutes plus tôt, ou peut-être plus, elle était complètement défoncée. La preuve, elle ne se souvenait de rien. Là, elle tenait sur ses jambes. Mais le colosse enfonçait les pieux de plus en plus profond à chaque mot qu'elle prononçait. Elle s'approcha de la voiture, et s'y adossa également. Ses jambes commençaient à fatiguer. Ses paupières s'alourdissaient... Mais il ne fallait pas qu'elle s'endorme. Pas maintenant. Pas en présence de si jolis garçons, qui la regardaient... bizarrement. Le premier, le brun, semblait souffrir énormément, comme s'il revivait une scène passée. Le blond, lui... Crystal ne parvenait pas à lire sur son visage, comme elle le faisait sur les autres personnes. Tant pis. Elle pouvait bien s'en passer. Après tout, ce gars en était un parmis tant d'autres...

- Hum, je peux savoir ce qui s'est passé ? demanda-t-elle, jouant l'indifférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Dim 17 Mai - 13:36

Clay regarda d'abord Dan, qui était encore perdu dans le souvenir de Liz. Comme quoi les plus connus n'étaient pas forcément les plus heureux. Dan n'était pas en mesure de raconter ce qui s'était passé. Son visage torturé par ce souvenir témoignait de sa profonde tristesse. Im possible pour lui de réexpliquer l'inexplicable. Et en même temps qu'il parlerait, il se souviendrait du doux visage de Liz. Non, il ne pouvait pas lui demander ça.

- Vous étiez avachis sur la piste de ce guignol danseur. Complètement stone. On a pensé que ce serait mieux de vous sortir de ce merdier. Déjà un quart d'heure que vous dormiez dans ma voiture. Enfin, je ne suis pas sûr que vous dormiez. Je dirais plutôt que vous étiez inconsciente.

Clay la regarda s'adosser à côté de lui. Elle semblait lutter contre le soleil ou une nouvelle envie de s'affaler sur le sol. Ses jambes tremblaient légèrement. Elle ferma les yeux et sembla se plongeait dans une intense réflexion. Le problème c'est qu'elle avait l'air d'avoir mal rien qu'en pensant.

- Le mot que vous cherchez est merci... Euh ... vous devriez vous asseoir.

Il ne pouvait bien sûr pas lui proposer de s'asseoir par terre. Alors il ouvrit la portière une nouvelle fois, lui proposant de s'installer sur le siège qui serait plus à même de la soutenir. Elle le regarda, regarda le siège et ne répondit rien. Fallait-il qu'il l'aide ? Il s'approchait déjà, près à la soutenir ou la reporter encore si il y avait un problème.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Dim 17 Mai - 19:31

Le jeune homme blond ouvrit la portière de sa voiture. A l'arrière cette fois. Crystal ne comprit pas tout de suite. Les effets de cette maudite poudre blanche, sans doute. Son regard allait du garçon au fauteuil en cuir, revenait sur le garçon. Il s'approcha un peu, apparemment inquiet de sa capacité à s'asseoir. Elle soupira. S'il y avait bien quelque chose que Crystal détestait profondément, c'était de se faire aider par les autres, d'avoir ensuite une dette envers eux. Et là, elle était en train de s'en préparer une jolie, de dette. Qui sait ce qu'elle aurait pu faire avec ce gogo-danceur si les deux jeunes hommes n'étaient pas intervenus ? Combien d'argent lui aurait-il soutiré ? Il était trop tard de toutes façons. Ils l'avaient aidée, elle leur était redevable de cela. Cela ne voulait pas dire pour autant qu'elle rembourserait cette dette. Après tout, c'était leur décision, de l'aider ! Elle ne leur avait rien demandé. Oui...Justement. Ils auraient pu la laisser, complètement défoncée, aux pieds de ce type. Crystal soupira de nouveau. Son cerveau se remettait en marche. Doucement, mais sûrement. Et avec sa lucidité, revenaient les questions qu'elle ne cessait de se poser, encore et encore. C'était peut-être pour cela qu'elle avait sombré du côté illicite de la force. La coke lui faisait oublier toutes ces questions inutiles et sans réponses, qui la faisaient souffrir en permanence. Avec cette miraculeuse poudre blanche, Crystal avait découvert la liberté. Le plus dur était le retour à la réalité. A quoi servait de s'évader, si c'était pour avoir encore plus mal en redescendant sur Terre ? Voilà je genre de questions qui agaçaient Crystal au plus haut point. Mais c'était aussi le genre de questions qu'elle ne pouvait s'empêcher de se poser. Alors, sa seule solution, sa seule échapatoire, c'était de retourner là où elle était libre de penser ce qu'elle voulait. C'était un cycle sans fin, et Crystal était parfaitement consciente d'être prise au piège. Mais elle n'y pouvait plus rien, à présent. Poussant un énième soupire, elle se laissa finalement tomber, en douceur, sur le siège de l'Aston Martin.

- Merci, souffla-t-elle à Clay, en refermant les paupières.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Mar 19 Mai - 15:01

Le jeune homme la regarda durant cinq bonne minutes. Puis il se détourna. Il regarda Danny. Danny le regarda. Malheureusement il n'y avait pas communication par télépathie. Ils avaient beau avoir été toujours ensemble, celà ne faisait pas d'eux des supers héros. Ils étaient encore humains. Bon, on pouvait douter de l'humanité de Clay au niveau moral, mais du point de vu scientifique, il était indéniablement humain.

- Alors monsieur le bon samaritain ? On fait quoi d'elle ?
- On la ramène chez elle !
- Tu crois qu'elle a un domicile ?
- Vu comment elle est fringuée, je douterais fort que ce soit un SDF.

Il avait raison. Mais voilà. Clay avait une certaine tendance pour les préjugés et à première vue, cette jeune femme avait tout d'une fille de la nuit. Si vous voyez ce que je veux dire.
Son acolyte semblait penser la même chose puisqu'il ajouta.

- On pourrait même profiter de ses services...

Quand on voit Danny pour la première fois, on avait l'impression que c'était un gentil garçon, poli et tout. Mais en fait, même si il avait un grand coeur, il n'en restait pas mois ... salaud. Pas autant que Ckay et pas vraiment de la même manière, mais il l'était. Ce dernier sourit. Décidément, Danny ne changerais jamais. Toujours de bonne humeur même dans les situations plus ou moins critiques... Bien sûr, il plaisantait en prononçant cette phrase. Il n'y avait que Clay quisavait quand son ami plaisantait, et quand il était sérieux. Il faut dire qu'ils étaient les seuls à bien se cerner. Chacun connaissait la vraie nature de l'autre et les deux ne s'en appréciaient pas moins. Ils se ressemblaient un peu. Voire beaucoup. Mais des deux, le plus dangereux et celui dont qui on devrait ne pas avoir confiance c'est bien Clay.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Mar 19 Mai - 19:51

- Tu crois qu'elle a un domicile ?

De nouveau, le colosse invisible s'appliquait à enfoncer ses pieux dans le crâne de la jeune femme. Cette migraine était insupportable. Crystal avait envie... de rentrer chez elle. Et de se coucher. De dormir. De dormir profondément, et jusqu'au sur-lendemain après-midi.

- Vu comment elle est fringuée, je douterais fort que ce soit un SDF.

Ses deux "sauveurs" s'interrogaient apparemment sur ce qu'ils allaient faire d'elle. Crystal tendit l'oreille, sans vraiment en avoir conscience. "Sauveurs". Oh non. Pourvu qu'ils ne la collent pas après. Elle pouvait bien les remercier. Mais qu'ils ne croient pas qu'elle leur doive quoi que se soit. Par réflexe, Crystal jeta un coup d'oeil à sa montre. Sa montre, qu'elle avait laissé dans son appartement avant de partir. Bien joué. Elle n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait bien être. Et... elle ne se voyait pas demander l'heure à un des deux garçons. Vraiment pas.

- On pourrait même profiter de ses services...

Elle ouvrit les yeux. D'un coup. Crystal se tourna vers celui des deux garçons qui avait prononcé cette phrase, insultante au plus haut point. C'était le brun. Il avait l'air très sérieux, et regardait son ami, guettant une réaction de sa part. L'autre souriait. Crystal foudroya le blond du regard. Elle ne savait pas pourquoi, c'était à lui qu'elle en voulait. Alors que c'était l'autre, le coupable, celui qui l'avait insultée à demi-mots. Mais elle en voulait à l'autre. Au plus beau. Elle était en colère, et, à choisir, elle préférait la déverser sur lui. Pour une raison qu'elle même ignorait.

- Ça ne va pas être possible, murmura-t-elle.

Elle ne devait pas avoir murmuré assez bas, car les deux garçons se retournèrent d'un bloc, et la fixèrent, surpris. Rassemblant ce qu'il lui restait de forces et de sens de l'équilibre, Crystal se leva, et planta ses yeux dans le regard inexpressif du jeune homme blond.

- C'est mon soir de congé, fit-elle, très sérieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Mar 2 Juin - 18:09

Clay se retourna, surpris d'avoir été entendu. Danny semblait aussi surpris et tout à coup gêné que leur invité ait entendu sa plaisanterie. Il rigola nerveusement quand celle-ci ajouta que c'était son soir de congé. Clay lui ne rigolait pas. Dans sa tête se déroulait un combat pour décider de ceux qu'ils avallaient faire de cette femme. La laisser ici serait cruel, surtout qu'elle n'avait pas l'air en état de marcher. Mais il n'avait pas non plus envie de jouer les taxis baby sitters. Il passa une main dans ses cheveux afin de lui dégager la vue.

- Il plaisantait bien sûr. Nous ne voulions aucunement vous véxer, fit-il poliment.

Il ignora le regard noir que la jeune blonde lui avait lancé. Il fit un signe de tête et Danny qui lui répondit en hochant la sienne. Clay s'apput=ya contre la vitre et murmura à Crystal pour ne pas empirer son mal de crâne :

- Vous voulez qu'on vous ramène chez vous ? Ou quelque part en particuliers ?

Danny ricana avant d'ajouter tout bas.

- Clay, le séducteur en action.

Le jeune homme blond le foudroya du regard et son ami brun fit l'innocent. C'était un jeu entre eux de se casser mutuellement. Ils étaient très forts tous les deux et difficile de voir qui avait le dessus ou non.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Mer 3 Juin - 19:56

Les deux jeunes hommes se retournèrent d'un même mouvement. Le visage du blond se ferma, tandis que son copain riait nerveusement, gêné. Heureusement que l'autré était là pour lui saver la mise. Celui-ci s'expliqua :

- Il plaisantait bien sûr, fit-il d'un ton poli, mais fort, bien trop fort. Nous ne voulions aucunement vous véxer.

Ah non ? Tant mieux. Vexée, Crystal ne l'était pas. Elle aimait juste un peu moins le brun, et un peu plus le blond maintenant, c'était tout. Quoique non, elle ne les aimait pas du tout. Tous les deux. La jeune femme fronça les sourcils, ferma les yeux, et s'appuya à la voiture. La migraine revenait. Elle rouvrit les yeux, histoire de fusiller le jeune homme blond du regard, avant de les refermer aussitôt. Celui-ci ne dit rien, ignorant tout bonnement l'insulte muette qu'elle lui balançait à la figure. C'était peut-être ce qu'elle aimait chez lui. Non. Elle n'aimait pas du tout. Donc, elle n'aimait rien chez lui. Pas même ça. Elle vacilla quelque peu. La douleur se fit plus intense dans son crâne, semblant venir du plus profond de son cerveau embrouillé, qui l'était d'ailleurs de moins en moins. Ok. Ne pas réfléchir. Bien reçu. Crystal sentit un mouvement à son côté. Elle rouvrit les yeux, s'assura que la douleur s'était calmée. Le garçon blond était appuyé lui aussi, sur sa luxueuse voiture. Il se pencha vers elle, et parla le plus bas possible.

- Vous voulez qu'on vous ramène chez vous ?

Il dut se remémorer la précédente remarque de son ami, car il s'empressa d'ajouter :

- Ou quelque part en particulier ?

Ah, voilà. Il l'avait posée, la question type. Une question que Crystal détestait, comme toutes les autres questions de ce genre, d'ailleurs. Vraiment, avait-elle envie qu'il la dépose chez elle ? Savoir l'heure l'aurait bien arrangé. En fait non. Cela n'aurait rien changé. Elle devait aller se coucher, de toutes façons. Si elle ne voulait pas que ce mal de crâne lui reste à vie. Et puis, une petite balade dans la jolie voiture toute neuve et toute de cuire tapissée du jeune homme ne lui déplaisait pas tant que ça. Mais où devait-elle se faire déposer ? Un jour, ou plutôt, un soir, à la fin d'une soirée beaucoup moins arrosée que celle-ci, Crystal s'était fait ramener chez elle par un garçon. Pas de problème, il l'avait déposée. Sauf qu'il avait noté l'adresse. Et que les 6 mois suivants, il n'avait cessé de la harceler à coups de poèmes passionnés et de bouquets de fleurs plus immondes les uns que les autres. Alors même si ce rocker gentleman n'avait pas l'air assez minable pour ça, elle devait se méfier. Bon, réfléchissons. Devait-elle lui indiquer son adresse ou... Aïe, non ! Changement de programme, ne réfléchissons pas.

- Oui, murmura Crystal au hasard. Enfin... Je ne sais pas.

Les deux garçons se regardèrent. Le brun fronçait les sourcils, le blond en arquait un seul, en signe d'incompréhension. Quoi, elle n'avait pas été claire ? Non, évidemment. Haussant les épaule, Crystal se rassit sur le siège arrière, balançant ses jambes nues d'avant en arrière. Le vent tiède en caressait la peau, c'était agréable... Et surtout, ça estompait quelque peu sa migraine. Le blond se pencha au dessus de la portière. Que voulait-il ? Elle ne lisait pas dans les pensées, il allait falloir qu'il parle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Mar 9 Juin - 16:51

Clay voyait parfaitement que parler, réfléchir ou même bouger faisait horriblement souffrir la jeune femme. Il avait de nombreuses fois connu cette sensation. C'était cool d'être défoncé et de faire n'importe quoi en sachant qu'on était pas responsable de ses actes. Mais ce qui était beaucoup moins amusant, c'était de se retrouver à dégueuler dans sa baignoire. Pourtant il ne pouvait s'empêcher de boire à chaque soirée. Une quantité d'alcool qui laisserait un élépant ivre mort. Bon d'accord c'est exagéré, quand même pas un éléphant ! Un hippopotame convient mieux !
Donc, Crystal avait trop bu mais elle ne semblait pas sur le point de vomir toutes ses tripes. Elle avait juste l'air d'avoir mal. Horriblement mal. Clay songeait quelque chose qui pourait peut-être faire passer sa migraine. ais un aspirine dans cette situation ne ferait peut-être qu'envenimer les choses. Il se souvenait avoir pris deux aspirines après une grosse cuite et ça n'avait rien arrangé. Il avait même eu encore plus mal. Un peu d'eau fraîche ferait peut-être du bien à la jeune femme. Mais Clay ne pensait jamais à emporter de l'eau fraiche, n'y voyant aucune utilité. Il était sûr que sa petite soeur aurait sûrement trouvé un moyen. Déjà, elle au moins aurait de l'eau. Elle aurait sorti une grande bouteille de son sac Louis Vuitton. C'est ce genre de sac où on puvait tout fourrer, il y avait toujours de la place. Comme si il n'y avait pas de fond. Il secoua la tête comme pour chasser ses pensées. Comme si celles-ci tomberaient dans un grand trou nir qu'il aurait ouvert en secouant la tête. Les deux questions qu'il poasa à Crystal semblaient faire mouche. Elle semblait se battre contre la réflexion. Empêcher ses pensée d'inonder son cerveau et enclanchant de nouveau cette sensation horrile de martèlement. Dans ces cas-là il maudissait la faiblesse du corps humain. Certes, si l'alcool faisait le même effet que l'eau, il n'y aurait plus d'intérêt à le consommer. Mais on était pas obligé d'être dans un tel état. Tellement vulnérable.


- Oui. Enfin... Je ne sais pas.

Clay se retourna automatiquement vers Danny. L'un haussait les sourcils, l'autre n'en arquait qu'un. Tout d'eux exprimant l'incompréhension. Ils en avaient vu des filles indécises. Ah ça ! Impossible d'y échapper. Mais généralement, c'était des filles qui hésitaient entre deux cocktails ou entre deux maillots de bains. Mais des comme ça ! Jamais ! Mais bon, Clay la comprenait. Peut-être qu'elle avait un peu peur. Non mais c'est vrai. Deux garçons vous proposent de vous raccompagner chez vous alors qu'il était minuit passé et que l'un d'eux avait déjà fait preuve de peu de tact. Il observa la jeune femme qui se rasseyait et qui balançait ses longues et fines jambes d'avant en arrière. Il en vint immédiatement à penser qu'elle était belle. Et désirable. Mais il ne devait pas penser à ça. Il se pencha un peu pour qu'il l'entende murmurer. Une douce fragrance l'ennivra. Die que les contacts avec les filles lui avaient manqué !

- Vous savez, vous n'avez rien à craindre.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Lun 15 Juin - 18:33

Le jeune homme blond regarda attentivement Crystal pendant un instant, semblant perdu dans ses pensées. Puis, lentement, il se pencha vers elle, les yeux perdus dans le vague. Quand il revint à lui, il la fixa droit dans les yeux. Crystal entendait sa respiration régulière. Elle n’entendait d’ailleurs plus rien d’autre. Ses yeux… La jeune femme secoua la tête, provoquant une nouvelle douleur, vite contenue quand elle ferma les paupières. Son cerveau commençait à s’habituer à la douleur, ce qui n’était pas plus mal. Quand elle rouvrit les yeux, le blond la fixait toujours de son regard pénétrant.

- Vous savez, fit-il de sa voix mielleuse, vous n’avez rien à craindre.

Voilà qu’elle trouvait la voix de cet inconnu mielleuse. C’était n’importe quoi. Crystal fut tentée de secouer à nouveau la tête pour chasser les idées idiotes qui lui emplissaient l’esprit. Oui ce jeune homme était très beau, non elle n’avait aucune envie d’avoir une relation, sérieuse ou pas avec lui. C’était assez clair, pourtant. Non ? Non. Pas pour son esprit embué par les substances absorbées ce soir. Elle n’avait rien à craindre, avait-il dit. Si elle n’était pas capable de lire dans l’esprit du jeune homme, lui semblait expert dans ce domaine. Peut-être bien qu’elle n’avait rien à craindre. Peut-être bien qu’il était honnête. Ce dont elle doutait tout de même fortement. Les jeunes hommes beaux et séduisants sortant dans un club de strip-tease pour y sauver une minette complètement stone des griffes des avides gogo danseurs, qui leur proposaient ensuite de les ramener chez elle, en général, ils étaient loin d’être honnête. Pourtant, Crystal ne savait pourquoi, elle avait envie d’y croire. Pour une fois. De ne pas se méfier. Une fois de plus. De lui faire confiance, à lui. Elle qui ne faisait confiance à personne, d’ordinaire. Elle avait envie de s’abandonner à ce jeune homme, de le laisser l’emmener n’importe où, où elle serait en sécurité et pourrait se reposer. Oui, elle en avait envie. Mais son expérience personnelle lui criait de faire attention. Faire attention, encore et encore. Ce n’était que méfiance, dans ce monde d’insécurité et de danger qu’était celui de la nuit.

- Les gaaaaaaarçons ? fit tout à coup une voix suave et aguicheuse.

Crystal leva soudainement la tête, manquant de percuter celle de Clay, qui se trouvait toujours à quelques centimètres d’elle, histoire de l’entendre quand elle lui murmurerait sa réponse. Feignant l’indifférence totale, elle ne fit aucune remarque, et se décala un peu sur son siège pour apercevoir celle à qui appartenait cette voix si désagréable. Quatre jeunes femmes se tenaient devant la luxueuse voiture, toutes jambes dehors, et autres parties du corps susceptibles d’attirer les regards masculins. Cela comprend donc décolletés plongeant et autres supercheries d’allumeuses en séries. Légèrement cambrées vers l’avant, elles fixaient tour à tour les deux jeunes hommes.

- Je vous ai amené des copines à moi, sourit la brune, au centre, celle dont le maquillage était le plus prononcé.

Derrière elle, une blonde au minishort rose bonbon et aux cheveux affreusement décolorés décrocha un sourire à Clay, tandis qu’une autre, une asiatique aux bas résille déchirés, mimait un baiser en sa direction. Un élan de jalousie s’empara de Crystal. Elle foudroya les deux poufs du regard, et leva vers le blond un regard indigné. Regard qu’il ne vit pas, trop occupé à loucher sur le décolleté de l’asiatique.


Dernière édition par Crystal Haughty le Sam 29 Aoû - 22:54, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 29 Aoû - 20:12

Clay eut un mouvement de recul. Son esprit était totalement embrouillé. D’un seul coup. Vous est-il déjà arrivé d’avoir une résolution en tête, et en un instant, toute votre tête se retrouve dans un brouillard d’indécisions ? C’est ce qui venait d’arriver au jeune blond. Il était décidé à ramener Crystal chez elle et même de rester un peu jusqu’à ce qu’elle s’endorme puis repartir faire un peu la nouba avec Dan. Mais il a suffit qu’une belle poitrine fasse un petit numéro devant lui pour qu’il devienne confus. Mais à l’instant, il ne pouvait se le permettre. Un seul coup d’œil à Crystal le remit à l’ordre. Ce soir, il ne s’amuserait pas. Pour la première fois depuis ce noël 2002, il allait se comporter en bon samaritain. Oui, comme ce noël 2002, il serait un bon petit garçon. Ah, maintenant que je vous parle de ce noël, vous voulez savoir ce qui a poussé Clay Evans à se comporter en gentil garçon ? Il était encore tout à fait innocent à l’époque. Il avait tout juste douze ans. Et ce n’est que trois plus tard que Clayton est devenu Clay.
{FLASH BACK

Los Angeles. 24 décembre 2002. Les rues sont illuminées par les décorations et la bonne humeur des familles qui passaient noël ensembles. Lui, pour le réveillon, s’était retrouvé seul avec sa petite sœur et Olga, la femme à tout faire dans la maison. Ses parents étaient tous deux en voyage d’affaires. Seul. Il était seul. Et pour s’éloigner de cette solitude, il avait voulu faire un tour au centre commercial. Il avait vite abandonné l’idée ! Tout le centre était en ébullition pour ce réveillon. Lui aussi bouillonnait, mais pas pour les mêmes raisons. Et le bonheur qui se lisait sur les visages des gentils petits enfants et de leurs parents chéris le dégoûtait. Il le sentait partout. Ce dégoût profond. Dans ses veines. Dans son esprit. Même dans son âme qu’il perdra sûrement bientôt. Une vague de rage s’empara de lui. Et du haut de ses douze ans, il ne savait pas encore maîtriser ses émotions. Des larmes de rage coulèrent le long de son petit visage aux traits si fins. Presque féminins. Il se mit à courir. Loin de tout ce bonheur, cette joie de partager qu’il n’avait jamais connu. Et ne connaitrait sûrement jamais. Il ravala ses larmes et tourna à droite, dans une ruelle sombre. Les ruelles sont toujours sombres et humides. Et une bouffée d’inquiétude s’empare toujours des héros quand il se retrouve dans ce genre d’endroit. Sauf que Clayton n’était pas inquiet. Ce n’était pas un héros à proprement parler. Ce n’était pas un héros du tout. C’était le personnage que tout le monde oubliait tellement il était insignifiant, et qui finalement, devient mauvais.
Bref, une ruelle sombre et humide te blablabla. Et dans un coin, sûrement prisé par les rats, encore plus sombre que l’endroit, il y avait de la vie. Un tout petit garçon de six ou sept ans, qui grignotait un morceau de pain qui semblait rance. Clayton s’arrêta d’un coup. Que faisait cet enfant-là ? Assis sur ce morceau de carton, luttant contre le froid et la faim avec ce morceau de tissus qui couvrait à peine tout son corps et son pain plus dur que de l’acier. Le jeune blond regarda le petit bout d’être humain qui gémit en le voyant. Pouvait-on laisser un enfant ici ? Voir un SDF était déjà choquant quand ils étaient adultes, alors voir un enfant traîner dans la rue, ça semblait immonde. Inhumain. Alors il a pris cet enfant par la main. Ce dernier a d’abord hurlé à la mort. Les contacts avec les autres gens devaient être rares avec lui. Voire quasi inexistants. Mais Clayton n’en avait que faire de ces plaintes incessantes. Il le ramena à la ville Evans. Là-bas, Olga le lava, l’habilla avec de vieux vêtement à Clayton et le nourrit. Le petit garçon, répondant au nom de Sam, semblait finalement ravi, bien qu’un peu effrayé. Il raconta à Clay que sa mère l’avait déposé chez son père comme tous les week-ends avant de retourner dans leur maison au Connecticut. Mais son père avait refait sa vie avec une jeunette, et son fil il n’en avait plus rien à foutre. Il l’avait laissé derrière un stade de L.A puis était retourné chez sa petite amie à San Francisco. Deux semaines que Sam évoluait dans la rue sans savoir où il allait. Ce soir-là, Clayton reçut une tonne de cadeau. Des trucs inutiles que ses parents lui ont achetés pour dire « J’ai offert ça à mon fils ». Des trucs qu’il aurait au centuple s’il le demandait. Alors que Sam en ferait un meilleur usage. Le lendemain, Clayton emmena Sam au poste de police pour expliquer la situation. Tout de suite le petit garçon fut pris en charge et son retour dans le Connecticut se fit sans encombre. L’héritier de l’empire Evans fut félicité et aurait pu être récompensé s’il n’avait refusé toute somme d’argent venant de la mère. Une poursuite fut engagée contre le père. Et Clayton se rendit compte que c’était le meilleur noël de sa vie. Accomplir une bonne action était vraiment plaisante. C’était sûrement sa seule bonne action.

FLASH BACK}


Clay observa de nouveau Crystal. Il prit une profonde inspiration et lança un regard lourd de sens à Dan. Ce dernier comprit immédiatement.

- Mesdemoiselles, mon ami a quelque chose de très important à faire.
- Quoi ? Rapporter c’te droguée chez à l’hôpital ? Lança méchamment la plus grande et moins sexy des filles.

Clay leva les yeux au ciel.

- C’te droguée, c’est ma sœur. Alors je me dois de la ramener chez elle.

Son ton était sec et sans appel. Il tourna les talons et s’engouffra dans sa voiture, vérifia que Crystal était bien installée, et démarra en trombe. Laissant trois jeunes filles hébétées et un garçon aux anges. Lui s’en foutait complètement. Il était déjà loin. Sans décoller le pied de la pédale, il se tourna vers Crystal.

- Je vous dépose où ?

Toujours ce vouvoiement. La jeune femme avait l'air plus âgée, plus mûre, plus expérimentée. Clay la sentait capable de mener n'importe quel homme à la baguette. Lui ne devait as se faire avoir. Mais lui, ce n'était pas la souris. C'était le chat. Etit-il possible qu'il y ait deux chats dans l'histoire ? Intéressante question. Mais pas très importante pour l'instant.
[/size]

_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Dim 30 Aoû - 22:44

Tout se passa extrêmement vite. Tellement, que Crystal n’eut même pas le temps d’avoir mal à la tête. Etrange, cette migraine, d’ailleurs. Ce n’était pas la première fois qu’elle était complètement défoncée, et pourtant, jamais elle n’avait ressenti quelque chose de ce genre… Elle s’en interrogerait plus tard. Peut-être. Le lendemain, quand elle serait réveillée et remise de cette aventure nocturne. Lentement, avec beaucoup de précautions, la jeune femme se massa les tempes. Elle ne se rappelait pas très bien… Des filles étaient arrivées. Quatre potiches vulgaires et aguicheuses. Les deux imbéciles qui lui servaient d’escorte avaient tout à coup perdu tous leurs moyens devant tant de jambes dévoilées et de poitrines généreuses. Les hommes étaient vraiment tous pareils. Et pas dans le bon sens. Encore, s’ils avaient été tous parfaits… Le blond l’avait regardé. Il avait dû sentir l’animosité dans son regard, car s’il avait une idée en tête, il l’avait vite oubliée. Son copain avait lancé une phrase bateau pour qu’ils puissent s’éclipser. Une fille était intervenue. Crystal ne se souvenait pas de ce qu’elle avait dit… Quelque chose sur elle… De pas très aimable, certainement… Le jeune homme blond avait riposté d’un ton sec et sans appel. La suite était moins claire. Toujours est-il que Crystal se retrouvait à l’arrière d’un luxueux engin, et que le paysage derrière la vitre teintée, défilait à allure impressionnante. Crystal ferma les yeux. La voiture allait très, très vite. Mais elle était étonnamment silencieuse. C’était à peine si on entendait le moteur. Se laissant bercer par ce bruit sourd, en une trentaine de secondes, Crystal relâcha la pression, et se prépara à somnoler tout le temps que durerait le trajet. Sauf qu’elle avait oublié quelque chose. Le jeune homme ne savait pas où elle habitait. Justement, il se retourna, le pied toujours callé sur l’accélérateur.
- Je vous dépose où ? demanda-t-il simplement.
Crystal sursauta. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il lui adresse la parole. Ouvrant les yeux, elle dévisagea le jeune homme qui la regardait toujours, puis son regard dévia vers le pare-brise, derrière. Lancée à toute vitesse, l’Aston Martin se rapprochait dangereusement d’un énorme camion rouge et bleu. D’un mouvement de la tête, Crystal signala la chose au garçon blond. Surpris, il se retourna vivement, et freina sec. Après avoir failli finir en bouillie la tête écrasée contre l’appui-tête du jeune homme, Crystal sourit. Vraiment, elle ne savait pas pourquoi. Mais qu’importait, personne ne la voyait. A part peut-être lui, qui la fixait dans le rétroviseur, attendant toujours une réponse.
- Vous feriez mieux de vous concentrer sur la route, fit calmement remarquer Crystal.
Il lui lança un regard à demie surpris, à demie amusé, mais n’ajouta rien. Il attendait, encore et toujours, cette réponse que Crystal répugnait à lui donner. Elle ne voulait pas retenter l’expérience et donner son adresse personnelle au jeune homme. Etant assez riche pour ne pas travailler, elle ne s’en privait pas, et n’avait donc pas d’adresse à lui donner. D’autant plus qu’elle n’avait pas vraiment d’amis à New-York, à part Félicia, qui devait dormir comme un bébé à cette heure. Elle ne voulait pas la déranger. Pas pour subir une nouvelle leçon de morale, de celles dont son amie avait le secret, de celles qui font que votre égo en prend un coup, de celles qui font que vous vous remettez sérieusement en question après. Crystal s’était déjà faite avoir une ou deux fois, c’était bien assez. Où aller, alors ? La jeune femme plongea une main dans une petite poche de son short en jean. Il était bien là. Lentement, faisant attention à ne pas déchirer le petit bout de papier froissé et re-froissé depuis des années, elle le déplia. Le jeune homme blond l’observait toujours attentivement dans le rétroviseur. Il avait même ajusté celui-ci pour pouvoir voir ce qu’elle faisait avec son bout de papier. Même avec le peu de lumière que projetaient les quelques réverbères, Crystal reconnut l’écriture de ses quinze ans, se voulant soignée mais tremblotante malgré tout. On les distinguait à peine, mais les petits ronds où le papier était plus rêche, souvenir des larmes qu’elle avait versées étaient bien là.
" 153 Bis . Gordon Street . NYC "
Crystal replia soigneusement le papier, sous le regard interrogateur de son chauffeur. Elle releva la tête, passa une main lasse dans sa crinière blonde, et planta son regard noisette dans celui du jeune homme.
- Allez où bon vous semble, répondit-elle enfin. Mais... Si vous n'avez pas d'idée...
A ces mots, elle s’approcha du siège en cuir du jeune-homme. Lentement, elle approcha sa main d’une des siennes, qui tenait le volant. Celle-ci s’ouvrit, s’attendant à ce qu’elle allait recevoir. Effectivement, Crystal déposa au centre de la paume lisse du garçon blond, son petit bout de papier froissé. Nouveau coup d’œil interrogateur dans le rétroviseur. Elle lui sourit, et se laissa retomber sur son siège. C’était à elle de l’observer, à présent…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 14 Nov - 17:17

Il lut l'adresse et envisagea toutes les possibilités. Il y a avait une rue qui pouvait les y emmener plus rapidement, mais il l'avait passé. Il devait soit faire demi tour, soit continuer le long du boulevardet faire un grand détour. Mais les détours il n'aimait pas ça. Il jeta n regard un Crystal. Elle était encore un peu sonnée. Un demi tour sec et brutal lui donnerait peut-être la migraine. Il parlait d'expérience. Quand un de ses potes prenait la route et que lui était saoul, il se tapait de ces migraines ! Il y avait toujours une pause gerbe pour dévider un peu. Cette pensée le fit sourire.

- Attention, ça va secouer un peu.

New York, la ville qui ne dort jamais. Les immenses grattes ciel gris dépourvus de joie et de vie et qui faisaient tant rêver des milliers de gens. La différence avec Los Angeles était frappante. Même le soleil semblait y briller differemment. La nuit la circulation ne semblait pas trop changer. Toujours plein de voitures. Certes, il n'y avait rien à voir avec le chaos des taxis, bus et véhicules qui roulaient, klaxonnaient et juraient la journée. La nuit était plus silencieuse. A sa façon. Il regarda dans rétroviseur. Pas de voiture. Il accéléra et vira soudain à gauche avec une aisance destabilisante. Il sentit Crystal s'aggriper sur le siège conducteur. Il ralentit quand il s'engagea sur l'autre voie pour remonter le boulevard.

- Désolé...

Elle ne releva maison sentait bien qu'elle était un peu crispée. Sûrement devait-elle se demandait avec quel fou furieux elle avait accepté de rentrer chez elle ! Cette pensée le fit sourire. Oui, il était fou... mais pas furieux tout de même. Fou oui... de ces jambes fines et longues... de ces cheveux blonds... de ce regard indéchiffrable... de ce visage gracieux... de ce corps mince... Il ne savait pas ce qui le retenait de se jeter sur la jeune femme et la couvrir de baisers... Il se reconcentra sur la route et répéra la sortie qu'il devait prendre pour couper plus vite. Gordon Street. Elle ne voulait quand même pas habiter là-bas ! Il l'aurait plutôt vu en plein centre-ville. Descendant les escaliers d'un immeuble classe, ses talons claquant dans le hall et avançant avec sa délarche de tigresse. Il emprunta la sortie. La route était lisse, vide, il appuya un peu plus sur la pédale d'accélération, sentant sa voiture prendre de la vitesse et glisser presque sur l'asphalte. Une sensation agréable. Il était maître de la route, poussant toujours plus loin les limites. Et très vite ils arrivèrent à l'adresse indiquée. Il se gara avec aisance devant une maison dont les volets étaient fermés. Elle semblait être à l'abandon, mais ne présentait pas l'aspect sinistre des maisons de film d'horreur. Au contraire, elle semblait convivial. Il sortit de la voiture et ouvrit la portière de Crystal, lui offrant sa main pour l'aider à s'extirper de l'Aston. Il savait que les femmes aimaient leur indépendance, mais elles aimaient aussi la galanterie. Alors soit elle se lèverait seule, méprisant l'aide que lui proposait Clay, soit elle accepterait avec un sourire. Il ne savait pas comment elle le prendrait.
_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Crystal Haughty

Eat Me ; Drink Me ; Rock Me


Messages : 516
Date d'inscription : 09/05/2009
Age : 24
Localisation : Dans ton c... ouloir xP

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Ven 23 Juil - 18:16

Il en a de bonnes lui. « Ça va secouer un peu ». Ouais c’est ça, « un peu ». Juste un léger petit demi-tour tout en douceur en plein milieu de la route, pas grand-chose, trois fois rien ! Trop sonnée pour hurler, Crystal ne s’en serait pourtant pas privée. Un petit cri perçant du genre à faire lâcher brusquement le volent par notre splendide chauffard, ce qui enverrait immanquablement l’Aston Martin dans le décor, avec peut-être quelques tonneaux. Et puis sans doute que la voiture qui arrive, là juste devant, pourrait aussi leur rentrer dedans à pleine vitesse. Froissement de tôles, portières arrachées, carrosserie pliée en deux, les vitres qui volent en éclat. Sa tête violemment projetée sur le siège de devant, le coup du lapin, raide morte, le nez en sang. Le jeune homme a le crâne éclaté contre le tableau de bord, du sang partout, le bras gauche plié dans un angle pour le moins étrange. Les yeux vitreux, inexpressifs, mort lui aussi. Et pourquoi pas, le réservoir d’essence éventré, le liquide qui coule goutte par goutte sur le bitume au même rythme que le sang du blondinet sur le tapis de sol auparavant impeccable. Et là, une étincelle, et c’est le drame. Le barbecue géant, grillades de brindille et de briseur de cœur, sauce tartare, messieurs-dames, approchez approchez ! Crystal s’agrippa de tout son être au siège conducteur, enfonçant ses ongles parfaits dans le cuir. Elle ferma les yeux, s’attendant à un impact imminent... Qui ne vint pas.

- Désolé...


Elle ouvrit les yeux. Ok. Elle n’était pas morte. Lui aussi avait toujours l’air bien vivant, avec son petit sourire en coin qui commençait à devenir sérieusement agaçant. Mais c’était quoi ce type ?! Il venait de réussir à la perfection une manœuvre complètement suicidaire du genre de celles que l’on ne voit que dans les jeux vidéos ou les films d’actions craignos. A moins.. à moins que ce demi-tour n’aie pas été si extraordinaire, et que la brume dans l’esprit de la jeune femme ait tourné ça de façon à lui faire vivre la peur de sa vie. C’était tout à fait envisageable aussi. Ou était-ce une manière subtile de lui retourner l’estomac histoire de la faire vomir un bon coup. Ce n’était pas une mauvaise idée d’ailleurs, elle devrait peut-être essayer.. S’il vous plait beau gosse, auriez-vous l’amabilité de vous garer immédiatement sur le bas-côté, que je puisse gerber à mon aise ? Oulah. Calmons-nous. Reprenons le contrôle de nous-même. Restons sérieuse et digne. Un dos d’âne, et Crystal plaqua ses deux mains devant sa bouche. S’ils avaient été dans un de ces cartoons que les gamins regardent, elle serait sans doute verte. Le jeune homme roulait vite, et bien. Elle finit par se calmer, et par reprendre un peu de contenance. Ah tiens, il allait falloir qu’elle pense à récupérer son bout de papier. Ce truc tout chiffonné était devenu une véritable relique à ses yeux. Pas question de le laisser à un fou qui allait le jeter dans le caniveau en partant, aussi sexy soit-il. Crystal délirait vraiment…

Et soudain, ils étaient arrivés. La jeune femme leva lentement, très lentement les yeux vers l’imposante bâtisse qui les dominait, à droite de la route. Grande, c’est le moins que l’on puisse dire. Mais pas aussi énorme, immense, gigantesque que dans ses souvenirs. Les pierres étaient devenues grises : la pollution, sans doute. Elles n’avaient peut-être été d’un blanc immaculé, sans la moindre aspérité, éclatantes de lumière, que dans l’esprit de Crystal. Le bleu des volets n’était-il pas plus vif, plus profond à l’époque ? Le bois de la porte ne paraissait-il pas plus massif avant, plus solide ? Non. La maison n’avait pas bougée. On eût même dit que le temps s’était arrêté pour elle. Crystal n’avait jamais eu le courage d’y remettre les pieds, ou simplement n’avait-elle pas eu le temps, ou l’idée ne l’avait peut-être même pas effleurée. Mais à force d’en rêver tous les nuits, de cette baraque, elle avait fini par modeler ses souvenirs, les embellir… Clay sortit de la voiture sans un bruit. L’image d’un beau chat sauvage qu’elle avait croisé la veille revint soudain à la mémoire de la jeune femme. Il ouvrit la portière arrière, planta son regard insondable dans ses yeux à elle, troublés. Beau à en couper le souffle, il lui offrit sa main d’un geste souple, naturel, qui se voulait assuré. Comme si elle avait besoin d’aide pour sortir ! N’importe quoi. Affichant un sourire moqueur, Crystal balança ses longues jambes hors de l’Aston, posa ses talons sur le bitume d’un noir profond. On aurait dit un trou, un gouffre immense et sans fond dans lequel elle allait tomber, se casser lamentablement la figure et dégringoler pendant des siècles. Après quelques secondes à fixer ainsi la route, prenant une grande inspiration, elle se leva, manquant de se cogner la tête au toit d’ailleurs. Après le sourire moqueur, sourire fier. Elle fit un pas, puis un deuxième, chancela. Bon. Le jeune homme la regardait toujours, sur ses gardes, la main toujours tendue vers elle. Avec un soupir, et levant les yeux au ciel, Crystal glissa la sienne dans celle, chaude, du type. Son pote brun avait prononcé un nom, mais elle ne l’avait pas retenu. Elle glissa naturellement son bras sous celui qu’il lui offrait, et ils rejoignirent le trottoir à petits pas, comme un couple de petits vieux. La rue était complètement déserte, ils se trouvaient sous le seul lampadaire qui fonctionnait encore, à fixer le quasi-palais devant eux, hébétés. Des papillons de nuits voletèrent un moment autour des jeunes gens, à moins que ça ne fut des sortes de vers luisants. Ça brillait un peu. On se serait cru dans un classique de Disney, Pocahontas par exemple. C’était tranquille. Silencieux. C’était beau. Et c’est ce moment que choisit Crystal pour tomber dans les vappes.

Nous sommes de retour, pour vous jouer un mauvais tour :3 (ça fait un peu "Noël" ces couleurs --')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Clay Evans

Girls I'm hot blooded


Messages : 384
Date d'inscription : 26/04/2009
Age : 24
Localisation : En quoi celà vous concerne ?

MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   Sam 24 Juil - 19:50

Ce n'était pas dans les intentions de Clay de brusquer sa belle "invitée". C'est juste qu'il était amateur de sensations forts et surtout de vitesse et qu'il n'avait pas remarqué de prime abord le teint pâle de sa passagère. Le genre de couleur qui annonce "Eh oh, je vais gerber mon dîner, mes tripes et mon existeeence !" Et l'expérience du jeune blond lui indiquait que ce n'était pas un spectacle très jouissif. Aussi belle la demoiselle soit-elle. Heureusement qu'ils étaient enfin arrivés. Il espèrait qu'elle irait mieux aintenant qu'elle était là où elle voulait être et qu'elle s'apprêtait à dormir profondément. D'ailleurs elle semblait beaucoup mieux avec sont petit sourire moqueur et son air déterminée. "Les femmes" pensa-t-il. Il les connaissait et pourtant il était toujours un peu plus surpris. Surtout avec elle. Tout à l'heure elle était prête à donner sa vie à ce mec qui dansait à moitié à oualpé et maintenant elle lui montrait qu'elle pouvait être distinguée et fière et indépendante.
Il jugula un sourire en coin lorsqu'il vit que la drogue avait encore beaucoup d'effets sur la demoiselle puisqu'elle chancela et prit finalement appui sur son bras. Il avait gagné. Ils s'avancèrent sans trop de précipitation pour ne pas brusquer Crystal et son cerveau encore sous contrôle d'il ne savait quel substance illicite. Ils s'arrêtèrent sur le trottoir pour admirer l'imposante demeure. Etait-ce vraiment là qu'elle vivait ? Ou alors qu'y avait-il ici ? Quel sombre secret cachait cette belle jeune femme ? C'était peut-être une tueuse en série. Elle attirait de jeunes hommes dans cette demeure et les tuait sauvagement après avoir couché ensemble comme des bêtes. S'il mourait comblé, alors il n'aurait pas à se plaindre. C'est précisément ce moment qu'elle choisit pour tomber dans les vappes.

- Merde ! jura-t-il.

Il la rattrapa de justesse avant qu'elle ne heurte le sol puis prit son corps frêle dans ses bras. Soudain, elle lui parut fragile. Le genre de femme qui cache ses faiblesses derrière un masque de fierté. Il se sentait bête aussi d'être seul debout dans un coin de Manhattan qu'il connaissait à peine une femme inconsciente dans les bras. Ce qu'il devait faire, il n'en avait pas la moindre idée. Peut-être la ramener à l'intérieur déjà. Il ne prit pas la peine d'admirer la petite allée et se précipita vers le porche. Il était fort certes, mais ce n'était pas encore Hercule et contrairement à ce qu'on pourrait penser, un corps inconscient est plus lourd que quelqu'un plein de sa conscience. Enfin bref. Là n'était pas la question. Il devait entrer. Il ne savait pas comment, mais il devait entrer. Oh miracle, la porte n'était pas fermée. Attendez, quelle personne pleine de bon sens laisserait une si belle maison ouverte ? Sûrement quelqu'un de frappadingue. Une belle blonde frappadingue.

Il pénétra à l'intérieur. Il ne fit pas attention aux décorations du vestibule, il aurait le temps de visiter après avoir déposé Crystal dans un lit. Au rez-de-chaussé, il n'y avait aucune chambre. Alors il grimpa à l'étage, malgré ses bras qui criaient au secours. Il trouva enfin une chambre meublée. Il déposa la belle délicatement sur le lit et n'y tenant plus, il se mit à farouiller dans le sac de celle-ci. Il trouva une carte d'identité qui n'avait pas l'air truquée. Crystal Haughty, proclamait le bout de plastique. Et selon ses calculs, elleétait à peine plus âgée que lui. Dix-neuf ans. Eh bah il l'avait cru majeure ! Elle remua un peuet Clay crut qu'elle s'était réveillée. Il se pencha sur elle et contempla son bau visage fin. Mais elle était toujours dans les pommes.

_________________

If you wanna have a good time just give me a call
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé





MessageSujet: Re: Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Sex, Drugs... Où est encore passé ce foutu Rock'n'Roll ? [pv: Clay !]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum: Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
New-York City :: >> NEW YORK :: Centre de Manhattan :: Club de Strip-tease -
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forumactif.com